De l'air pour respirer - la joie de vivre !

L'oxygène fait partie intégrante de notre souffle. C'est le composant indispensable à l'évolution de la vie sur notre planète.

Nous parlons beaucoup de l'apnée du sommeil sur notre site, car c'est notre activité principale. Mais il 'y a pas que cela. Certains de nos patients ont besoin d'un support oxygène, que ce soit avec concentrateur ou oxygène liquide, utilisé en situation fixe (à la maison, dans un home) ou en ambulatoire. Nos spécialistes s'en occupent également. Nous gérons toute la partie clinique, et nous sous-traitons la manutention et la surveillance technique à l'une des meilleures sociétés productrice de gaz médicaux en Suisse, Carbagas.

Ce sujet est important et il n'est pas aussi simple qu'on pourrait le penser. Laissez-nous vous expliquer les fondements, vous comprendrez pourquoi il est impératif que nous ayons  une équipe bien formée et compétente pour s'occuper de l'oxygène.

L'oxygène et l'air

L'air est composé d'environ 21 % oxygène. Le reste est composé en majeure partie d'azote (78 %) et de gaz rares (env.1 %). L'oxygène est l'élément clé qui est indispensable à l'évolution de la vie.

L'oxygène en tant que médicament

L'utilisation de l'oxygène en tant que médicament remonte loin dans l'histoire. 

L'oxygène médicinal est utilisé aujourd'hui lorsque l'on décèle dans certains états un manque d'oxygène (hypoxie, hypoxémie). L'oxygénothérapie hyperbare consistant à inhaler de l'oxygène en chambre hyperbare permet d'augmenter nettement la capacité de transport de l'oxygène dans le sang.

Au regard de la loi sur les produits thérapeutiques (LPTh) l'oxygène médicinal est considéré, en Suisse, comme médicament prêt à l'emploi. La vente directe d'oxygène médicinal se limite au personnel médical qualifié uniquement. Les particuliers ou patients ne seront fournis que sur présentation de leur ordonnance médicale ou dans le cadre d'un ordre d'approvisionnement global du corps médical.

Propriétés

L'oxygène moléculaire est un gaz incolore, inodore et insipide ; à une température de -182,97 °C il se condense en un liquide incolore. En couches épaisses, l'oxygène gazeux et liquide présentent une coloration bleue. Au-dessous de -218,75 °C l'oxygène se solidifie en formant des cristaux bleus.

Importance biologique

Dans la nature, l'oxygène se trouve dans un cycle permanent. Il est constamment libéré par des organismes autotrophes, tels que des cyaonobactéries (anciennement appelées algues bleues), des algues et plantes, par la photosynthèse oxygénée lors de la photolyse de l'eau. Il est le produit final de cette réaction biochimique qui le libère à l'environnement.

Les cyanobactéries furent très certainement les premiers organismes à enrichir l'atmosphère en oxygène moléculaire, un produit résiduel de leur métabolisme. Avant, il existait sur notre planète une atmosphère anaérobie. La plupart des organismes hétérotrophes, c'est-à-dire toutes les cellules eucaryotes animales, y compris ceux de l'homme et de nombreuses bactéries, utilisent justement cet oxygène comme source d'énergie. Il est de ce fait, dans le cadre de la chaîne respiratoire, à nouveau transformé en eau. Chez les eucaryotes, la réaction se déroule sur les crêtes mitochondriales. De nombreuses bactéries chimiolithotrophes utilisent également l'oxygène comme source d'énergie.
 
La très grande réactivité de l'oxygène et certains de ces composés pouvant détruire les structures cellulaires, les organismes disposent d'enzymes protectrices telles que la catalase et la peroxydase. L'oxygène est toxique pour les organismes ne disposant pas de ces enzymes. Lors de la décomposition de l'oxygène il se forme des dérivés actifs de l'oxygène, tels que des radicaux libres pouvant également détruire la molécule biologique. S'ils ne sont pas éliminés assez rapidement il se forme ce que l'on appelle le "stress oxydatif"reconnu comme responsable du processus de veillissement.

Dans les phagocytes (mangeur de cellules) du système immunitaire, les dérivés actifs de l'oxygène (peroxyde d'hydrogène et ions hyperoxydes) en plus d'autres enzymes ont pour fonction de détruire les agents pathogènes absorbés.